Jaurès au secours : Ils sont devenus fous

Publié le par Jérôme Jal.

Jaurès au secours : Ils sont devenus fous!

Mais que font-ils ? Harpagons et Avares Irresponsables mais élus…

L’argent, le gain, le capital ils n’ont que ça dans la tête.

La réussite, a pour seul synonyme désormais le fric que tu as, le bling bling que tu étales.

Il faut en oublier chaque membre de ta famille, tes proches,

Les écraser, mais aussi écraser tes collègues, tes voisins.

Une nouvelle « valls » se met en route

Piétinant nos acquis, vos acquis grâce à des « el khomryades » sinistres 

Gangrène de notre protection sociale, des contrats à durée indéterminée 

Cancer à propagation rapide qu'on appelle flexi-emploi.

Vos combats gagnés, nous les perdons un à un.

Ils nous déchirent, nous méprisent avec des « macronades »  funestes donnant le tempo

A coup de sans costard. Car comprends-tu si t'en as pas c'est que tu bosses pas.

Donc t'es pas respectable. 

N'est-il pas compréhensible que d'autres explosent fâce à de tels affronts.

Ils ne savent même pas comment nous vivons, de quoi nous vivons.

Pour le patron des patrons si on ose se défendre nous sommes des voyous terroristes. 

Mais pour lui nous maltraiter, nous faire errer de CDD en CDD, 

Nous demander plus, tout en réduisant nos salaires nos couvertures cela est normal.

Il pense que nous devrions même être bénévoles au sein des entreprises.

Tout cela ce n'est pas du grand banditisme, du terrorisme social.

Mais de toute façon ils s’en balancent,

Car dans leurs sordides esprits en leurs modernes esclaves nous devrons finir.

Ils voient les choses d’en haut, nous condamnent  même à vivre dans les pires pollutions.

Trop de nos élus, traitres à la nation, au peuple  écrasent les rares élus humanistes

Et  nous sacrifient sur l’hôtel de lobbys où nus et bientôt décharnés nous finirons.

Mais qu’a t’on fait pour mériter tel dessein. 

Il y a bien de ci, de là des idées émergentes voulant remettre l’humain au cœur des préoccupations.

Mais aurons-nous, auront-ils le courage d’aller jusqu’au bout ces humains renaissants.

Moi je l’aurais. J’irais au bout fidèle à mes convictions.

 

Jérôme Jalinier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 09/06/2016 07:44

Humeur "Polipoétique dramoptimiste" .. Jaurès résiste ... ouf ! très belle prose !!!!!!!!

Jérôme Jal. 09/06/2016 19:17

Merci pour ce commentaire.